Une solidarité qui s’affiche dans la cité des papes

J’avais trouvé dans un musée d’Avignon cette affiche vieille de 442 ans

A une époque où n’existait aucune aide sociale, la charité sauvait des vies. Les pauvres étaient honteux, des riches étaient généreux certains d’entre eux le faisaient savoir.

Qui était François de Ferrand ? ….Quelqu’un le sait peut- être parmi vous.

l’Internaute

Grâce à l’hospitalité de mes amis Jeannine et Bernard Ely et au Festival d’Avignon qu’il m’arrivait de fréquenter, j’ai visité Avignon “méthodiquement” et j’ai fini par aimer cette ville. Les “pauvres honteux” d’aujourd’hui sont allés s’installer ailleurs et les catholiques ne “se font pas cambette” comme on dit à Roquebrune (ne se font pas des crocs en jambe) c’est à dire ne sont pas nombreux.

La plupart des églises sont ouvertes et elles sont vides… sauf quand on y donne des concerts ou des spectacles.

André Abbe

Publications similaires

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.