Les tomettes de Salernes en Provence attirent aussi les reptiles !

Publié le 26 mai 2016, dernière mise à jour : 7 décembre 2020

Usine de tomettes à Salernes (Var) au début du 20e siècle; Tiles factory in Provence at the beginning of the 20th century;
Usine de tomettes à Salernes (Var) au début du 20e siècle; Tiles factory in Provence at the beginning of the 20th century;
Source : Musée de la céramique architecturale à Salernes (Var)

La petite industrie souffre et ça ne date pas d’hier. La concurrence des pays à faible salaire est forte. Beaucoup de fabriques de tomettes (carrelages) ont fermé à Salernes (Var).

La plus ancienne, l’usine Emphoux, et quelques autres continuent à produire des tomettes haut de gamme qui embellissent nos maisons. Un musée « La Maison de la Céramique Architecturale Terra Rossa » est ouvert à la belle saison. A ne pas manquer.

J’ai trouvé sur mes malons

Un orvet sur les malons ou tomettes typiques de Provence - photo André Abbe
Un orvet sur les malons ou tomettes typiques de Provence – photo André Abbe

C’est la première fois qu’un orvet entre dans ma cuisine…

Je l’ai trouvé ce matin sur un des malons que mon ami Maurice Emphoux avait faits pour moi sur mesure dans son usine de Salernes (Var).

Je voulais conserver les malons (tomettes) d’origine et remplacer ceux qui étaient cassés ou abimés. Hélas ce format n’existait plus sur le marché, d’où la nécessité de faire du sur mesure. Merci encore Maurice.

Je dis orvet mais je me trompe peut être car ce n’est que le second que je vois chez moi en 33 ans, j’avais vu le premier devant ma porte il y a longtemps.

L’orvet n’est pas un serpent

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9b/Anguis_fragilis_20050721_001.jpg
Anguis fragilis ou orvet commun – Photo : Jonas Bergsten

L’orvet n’est pas un serpent, on a pu le tuer pour cette seule ressemblance alors que ses qualités l’ont avéré comme un précieux auxiliaire de l’agriculture et du jardinage car c’est un fouisseur qui creuse lui même ses galeries ou utilise celles déjà existantes d’autres espèces.

C’est un lézard car comme eux il a la faculté d’autotomie, cette possibilité qui permet d’échapper à un prédateur en lui laissant un bout de sa queue d’où son surnom de “serpent de verre”. De plus il a des paupières mobiles et peut donc cligner des yeux alors que les serpents ont des paupières fixes transparentes.

De plus sa longévité est estimée à 30 ans..

En somme c’est un lézard qui a perdu ses pattes à force de ne pas s’en servir. C’est balourd, les pattes ça sert toujours.

André Abbe

Articles associés

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench