1er mai : du rouge dans le nord, du noir dans le sud

Les symboles du 1er mai ne manquent pas. Mais le sud est-il vraiment à la fête ? Pourquoi un brin de muguet le jour de la fête du travail ? Et ce club qui arbore un brin de muguet, pourquoi ?

Offrir des fleurs en mai remonte à l’antiquité

C’est le printemps. C’est dans la Rome antique qu’on fêtait ça. Idem chez les Celtes. Leur fête s’appelait Beltaine.

Mais offrir du muguet remonte à la Renaissance. Le roi Charles IX (1550-1574) offre du muguet dès 1561. Le roi n’a que 11 ans mais est monté sur le trône un an plus tôt ! Il en fait profiter les dames de la cour. On est loin du symbole de la Journée Internationale du Travail !

La Révolution Française passe par là. La fête du travail apparaît le… 26 avril ! C’est en fait un “jour républicain”. Exit la référence à Catherine de Médicis et son fils Charles IX ! L’églantine rouge remplace le muguet.

La fête du travail date de 1889

En 1889, le muguet cède sa place. La foule de la journée internationale du travail porte un triangle rouge. C’est une fleur qui est ensuite utilisée : l’églantine rouge.

Les symboles de l’églantine rouge ne manquent pas :

  • Référence à Fabre d’Eglantine (le révolutionnaire qui est à l’origine de la fête du travail)
  • Manifestations ouvrières dans le nord de la France où on cultive l’églantine
  • Sang versé lors des heurts dans le Nord
Fourmies cultive le symbole du 1er mai
Couverture du journal Le Petit Parisien illustré par E. Glair-Guyot (d’après les photographies de M. Perron) — Bibliothèque nationale de France

Un brin d’humour : quand on parle du nord, ce n’est pas Montélimar ! Il s’agit du Nord Pas de Calais où les usines tournent à plein régime. Imaginez : la région de Fourmies (Nord) produit à elle seule plus de 10.000 tonnes de laine à la fin du XIXe siècle.

Les grèves du 1er mai sont pacifiques. Mais les forces de l’ordre tirent. Bilan : neuf morts dont huit de moins de 21 ans.

La fusillade de Fourmies le 1er mai 1891 laissera des traces. C’est d’ailleurs le berceau du mouvement ouvrier. L’églantine mène à tout !

Pétain fait renaître le muguet

Pourquoi ce si beau poster des archives municipales de Nantes ? Car la vente de muguet démarre dans les rues de Nantes dans les années 30

C’est au Maréchal Pétain que nous devons le muguet du 1er mai.

La fête des travailleurs est remplacée par la fête du travail. Et le muguet remplace l’églantine rouge. Au passage, on efface les symboles de la lutte ouvrière et plus largement de la Gauche !

Mayol et le sud

La seule vraie référence au muguet dans le sud, c’est Félix Mayol (1872-1941).

Félix n’était pas rugbyman. Mais il aimait sa ville, Toulon. Il était devenu riche grâce au café concert à Paris. Il portait une houppe et un brin de muguet à la boutonnière.

Félix Maillot a déboursé 60.000 francs or pour acheter le terrain et faire construire le Stade Mayol. En 1931, Le Rugby Club Toulonnais (RCT) gagne le Championnat de France. Mayol offre un festin aux joueurs.

Depuis, les joueurs du RCT portent eux-aussi un brin de muguet.

En 100 ans, la lutte des classes a fait place à la lutte pour la première place ! Mais le rouge est resté.

La polka des trottins est le titre le plus célèbre de Félix Maillot, qui arborait fièrement un brin de muguet.

Merci à André Abbe et François Abbe pour leurs contributions !

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.