La révolte des cascavèu.

images-1
Sur Passadoc nous parlons souvent sonnailles et cascavèu mais il s’agit de moutons et de transhumance.
Aujourd’hui nous allons voir que le cascavèu a connu une autre utilité.
chasse concept
Une épidémie de peste.

Nous sommes en 1629, Louis XIII règne sur la France tandis que le cardinal de Richelieu, l’homme fort du royaume tient les rênes du pouvoir.

Cette année là, Aix est en proie à une violente épidémie de peste, les Aixois se terrent dans leurs maisons, des milliers de cadavres jonchent les rues et la situation est catastrophique.

Les autorités désertent la ville sauf le prévôt Jean-Nicolas de Mimata, le Consul Borilli et l’assesseur Joseph Martelly.

Ces derniers font vœu de célébrer chaque premier dimanche de septembre, un office d’action de grâce dédié à la sainte patronne de la ville, la Vierge de la Seds afin d’attirer ses bonnes grâces et sa protection.

jours heureux

L’histoire dit que durant un des offices le célèbre Calisson d’Aix est béni et distribué à la population et comme par enchantement l’épidémie s’arrête.

On pense alors que le calisson protège de la peste et c’est ainsi que jusqu’à la Révolution chaque premier dimanche de septembre la population se rend à l’invitation annuelle de l’archevêque :

«Venès toutei pèr lei calissoun » (Venez tous aux calissons )

La coutume a repris il y a une vingtaine d’années.

Mais revenons à nos cascavèu.

Contexte de la révolte.

C’est dans ce contexte de peur que Richelieu promulgue un édit qui prévoit de transférer aux délégués royaux la collecte des impôts jusque-là assurée par les Etats de Provence.

La mesure entraîne un fort mécontentement parmi la population Aixoise qui craint qu’elle ne provoque une importante inflation.

La révolte prend forme.

Aix est alors en proie à une vague de violence.

Un avocat au Parlement, Paul de Joannis prend la tête des insurgés qui s’attachent un cascavèu pour se distinguer.

Richelieu charge son intendant Dreux d’Aubray d’effectuer le transfert de la Cour des Comptes d’Aix à Toulon pour calmer la révolte, mais ses carrosses sont interceptés et incendiés et il fuit de façon peu glorieuse par les toits pour échapper à la vindicte.

Galvanisés par cette victoire les Cascavèu incendient de nombreuses maisons et répandent le désordre jusqu’à La Barben, où le château est brûlé.

Dans l’urgence, le Parlement est transféré à Brignoles.

Fin de la révolte.

Désirant coûte que coûte faire cesser la révolte, Richelieu envoie Henri II de Bourbon-Condé, le père du Grand Condé, à Aix où il entre en ville à la tête de 6000 hommes et met fin aux émeutes.

Cette insurrection a quand même permis aux États de Provence de conserver la collecte des impôts, mais ils sont condamnés à une amende d’un million et demi de livres, une somme exorbitante, pour la réparation des dégâts causés par les Cascavèu.

Claude Boyer

 

 

 

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.