Va aux pignes !

Des anecdotes de la Provence du siècle dernier, on aime. Quand pignes et fèves se transforment en noms d’oiseaux !

Peinture d'une marchande de pommes de pin en costume; Painting of a pine cone merchant in a costume

Peinture d’une marchande de pommes de pin en costume; Painting of a pine cone merchant in a costume

Peinture issue de la collection du Musée Masséna (Nice, Côte d’Azur);Painting from the Massena museum collection (Nice, French Riviera)

En regardant le football à la télé, j’ai pensé à mes jeunes années sur le terrain bosselé de mon village. On se plaignait souvent des “cavilles” que nous infligeaient nos adversaires. Il s’agit des coups de pieds dans les chevilles vous l’avez deviné.

Le dimanche nous allions regarder la prestation en championnat de notre équipe d’adultes et critiquions la prestation des joueurs adverses, notamment du gardien de buts. Nous lui criions “Va aux pignes” – va récolter des pommes de pin – travail qui ne demande aucun talent particulier. Nous disions aussi “Va te faire une soupe de fèves”.

Aujourd’hui les supporters traitent le gardien “d’enc…” quand celui-ci dégage le ballon. Autres mœurs, autre vocabulaire. J’espère que lors du Mundial qui approche à grands pas, il n’y aura pas trop de cavilles et de noms d’oiseaux venus des tribunes.

Je continue d’aller aux pignes pour “faire feu” mais je n’ai pas l’élégance de ces marchandes. J’ai photographié cette image dans le très beau musée Masséna à Nice.

André Abbe

Articles associés

% commentaires (1)

Vous pouvez faire une omelette de fèves… ce qui est délicieux. Pour cela il est impératif d’écosser et ENLEVER l’enveloppe de la fève. Les faire revenir 2 ou 3 minutes avec de l’huile d’olive. Le feu doit être très doux sous la poële pour faire cuire.

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench