Témoignage : quand les vers avaient la cote

Début 20e siècle, une maladie, la pébrine, touchait les oeufs de vers à soie. Mais certains endroits du Var  étaient restés épargnés. André Abbe raconte comment son arrière grand-mère Louise élevait les vers à soie depuis sa bastide dans le Var

Témoignage : vers à soie en Provence

La sériciculture, qu’es aquo ?

C’est l’élevage des vers à soie. Et pour s’imprégner de son importance à l’époque, il faut retourner dans le Massif des Maures (Var), sur la côte entre Nice et Marseille.

Un lieu à visiter

Le Conservatoire du Patrimoine du Freinet fait même son élevage de vers au printemps. On en apprend aussi sur le liège, les châtaignes, l’archéologie du lieu, etc.

Pour s’y rendre : La Garde Freinet (Var)

Publications similaires

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.