Le plus jeune mort pour la France.

Si vous allez du côté de la Timone à Marseille vous passerez peut être par la rue Désiré Bianco.

Mais qui était il et qu’a t il fait pour que la citée Phocéenne l’honore en donnant son nom à une rue ?

Fils d’immigrés italiens venus chercher fortune en France à la fin du XIX° siècle, Désiré Bianco naît à Marseille le 4 avril 1902 dans le quartier ouvrier de Menpenti entre la Castellane et la Capelette où s’étaient installés ses parents.

A la déclaration de guerre en Août 1914, Désiré fréquente une école située à côté de la caserne du 6° régiment de hussards. La foule qui acclame les vaillants soldats partant défendre la patrie la fleur au fusil déclenche en lui un fort sentiment patriotique.

Malgré qu’il n’ait que 13 ans, il n’eût alors de cesse de partir lui aussi combattre l’envahisseur Teuton.

Il arrive à partir pour la Meuse en 1915 mais est aussitôt renvoyé chez ses parents. N’abandonnant pas son idéal il réussit à s’embarquer sur le France, un transport de troupes qui part pour les Dardanelles. Lorsqu’on le découvre il est trop tard et le régiment en fait sa mascotte, on lui fait même confectionner un uniforme.

Un jour que le régiment monte à l’assaut, le lieutenant Asquier lui ordonne de rester à l’abri dans la tranchée, lui confie son sabre d’apparat avec pour mission “qu’il ne tombe pas aux mains ennemies”…L’assaut est donné et Désiré, contrevenant aux ordres bondit hors de la tranchée au cri de “En avant, à la baïonnette !” avant d’être fauché quelques mètres plus loin par les balles ennemies devenant ainsi le plus jeune mort au champ d’honneur du conflit.

Mon grand père dont j’ai déjà parlé ici le connaissait peut être, ou du moins son histoire, il était aux Dardanelles depuis le début de la guerre et n’a été rapatrié qu’après avoir été grièvement blessé en 1917..

Voici l’histoire de Désiré Bianco en détail:

https://www.curieuseshistoires.net/desire-bianco-plus-jeune-13-ans-poilu-mort-durant-grande-guerre/

  • L’auteur est responsable du contenu qu’il/elle publie (texte, vidéo, photo, commentaire...) et accepte la charte éditoriale Passadoc. Passadoc n’est pas responsable de ce contenu. Si vous jugez ce contenu illicite, contactez Passadoc par e-mail info@passadoc ou par Messenger m.me/passadoc,L’auteur est responsable du contenu qu’il/elle publie (texte, vidéo, photo, commentaire...) et accepte la charte éditoriale Passadoc. Passadoc n’est pas responsable de ce contenu. Si vous jugez ce contenu illicite, contactez Passadoc par e-mail info@passadoc ou par Messenger m.me/passadoc
  • Ligne éditoriale : https://passadoc.fr/charte-de-confidentialite-2/,Ligne éditoriale : https://passadoc.fr/charte-de-confidentialite-2/
  • Facebook : https://www.facebook.com/passadoc/,Facebook : https://www.facebook.com/passadoc/

Publications similaires

% commentaires (2)

Oh… ce n’est pas un vrai message… encore moins un article… juste un premier bonjour d’une habitante du Septentrion, tout là-haut vers Paris… et qui découvre Passadoc sur les conseils d’un ami.
Je ne prendrai pas grand place… je viendrai simplement lire, et puis sourire et même rire !

Merci de ton passage et surtout n’hésite pas à sévir sur nos pages Facebook ou autres. Nous accueillons nos amis septentrionaux avec le plus grand plaisir..

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.